Skip to content →

Flambée des prix et pénurie des matériaux : Enjeux et précautions à prendre

Flambée des prix et pénurie des matériaux :
Enjeux et précautions à prendre

Important : voir recommandations plus bas dans cette page

Origine : le contexte international

Le contexte de reprise économique dans un certain nombre de pays après la crise sanitaire entraine une forte tension sur le cout des matières premières, ainsi que des tensions en matière d’approvisionnements.

Ainsi par exemple, entre décembre 2020 et mars 2021, l’étain prenait 40% de hausse, l’aluminium 11% et le minerai de fer 11% (mais 39% de hausse pour ce dernier depuis octobre 2020).

 

 

 

 

 

 

 

Le prix à la production des matériaux est directement corrélé à ces différentes hausses.

Entre décembre 2020 et mars 2021 :
• Poutrelles et des produits plats –y compris tôles quarto– en aciers non alliés de qualité = +27% et +21% ;
• Produits en cuivre = +17% ;
• Produits PVC et mélanges à base de PVC = +18% ;
• Produits polyuréthane –plastiques alvéolaires– = + 9%.

Beaucoup d’autres matériaux sont concernés : bois, verre, résines, peinture, la pénurie touchant aussi des matériels : transformateurs moyenne tension, équipements avec composantes en silicium, etc.

Impact sur les index BT
Les index BT commencent à traduire ce contexte de forte hausse. A mars 2021 (derniers indices connus au 28/06), sur 3 mois, les index s’orientent également à la hausse :
• BT01 (travaux de bâtiment tous corps d’état) = +1,8 % ;
• BT50 (rénovation-entretien tous corps d’état) = +1,2 % ;
• BT07 (ossature et charpentes métalliques) = +12,1 % ;
• BT28 (fermeture de baies en métal ferreux) = +6,9 % ;
• BT42 (menuiserie en acier et serrurerie) = +3,8 % ;
• BT52 (imperméabilité des façades) et BT 49 (couverture et bardage d’acier) = +3,0 %.
La publication des prochains index est attendue sous peu.

Les entreprises du BTP sont de plus en plus impactées par ce contexte de hausse, avec parfois des difficultés d’approvisionnement en sus. Les perspectives à moyen terme ne laissent pas entrevoir d’amélioration de la situation.
Face à cela, des précautions s’imposent.
Pour les contrats en cours, il s’agit notamment de négocier, au cas par cas, avec les différents clients une participation à ces surcouts, en justifiant de manière concrète des différentes hausses subies. Le contexte est à présent connu de tous, la Fédération ayant notamment assuré une couverture presse importante sur la question depuis plusieurs mois. Vis-à-vis des marchés privés particulier, les marges de manœuvre sont toutefois limitées sur le plan juridique.
Pour les contrats à venir, des précautions contractuelles sont indispensables (marchés privés).

Les recommandations

Marchés et contrats en cours
Marchés privés (et sous-traitance)
Marchés publics
Exemple de courrier client

Marchés à venir
Marchés privés (et sous-traitance)
Marchés publics

Synthèse spécifique aux marchés publics
Info n° 2021-340/6-9 du 17 juin 2021
Note DAJ n°1021 du 20 mai 2021

Rupture d’approvisionnement : Précautions à prendre pour éviter ou contester des pénalités
Info n°2021-240/6-5 du 27 avril 2021
Exemple de courrier client

Eléments de contexte
Courrier de Samuel Minot, Président de BTP Rhône et Métropole du 19 avril 2021 – Adressé à tous les maires du département du Rhône, communautés de communes, collectivités territoriales, bailleurs sociaux, FPI, FNAIM, UNIS, etc.
Courrier de Dominique Bussereau, Président de l’Assemblée des départements de France (ADF) et Olivier Salleron, Président de la FFB, adressé le 31 mai 2021 à l’ensemble des conseils départementaux face à la hausse exponentielle du coût des matériaux et aux tensions sur les approvisionnements.

Published in Hausse des coûts des matériaux

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *