Skip to content →

Coulisses du BTP : des centaines de jeunes lyonnais vont passer derrière les barrières de chantiers

La vingtième édition des « Coulisses du BTP » sera encore un succès. Dans le Rhône, près de 600 jeunes pourront visiter le spectaculaire chantier de rénovation-réhabilitation du siège de la fédération BTP Rhône et Métropole à Villeurbanne. Et 200 autres sont attendus sur la plateforme d’évolution Travaux Publics de l’IFBTP à Saint-Bonnet de Mure. L’événement aura lieu les 13, 14 et 15 octobre au matin.

Chasuble fluo sur le dos et casque sur la tête, des centaines de jeunes Lyonnais – dans le sens large du terme – vont pouvoir passer derrière des palissades et visiter un chantier emblématique de la métropole : la rénovation-réhabilitation du siège de la fédération du BTP de l’avenue Condorcet à Villeurbanne. Un chantier emblématique à plus d’un titre qui réunit entre autres tout le savoir-faire des métiers du Bâtiment, mais aussi leur savoir-être, leur modernité avec l’utilisation de l’intelligence artificielle, leur implication dans la défense de l’environnement…

Issus de classes de collèges et de lycées, mais aussi apprentis dans les CFA, étudiants dans les IUT, l’ENTPE ou encore l’ENSAL, ils ont tous préparés la visite avec leurs professeurs et savent peut-être déjà quelles questions ils vont poser aux professionnels – souvent des conducteurs de travaux – qui vont les guider pendant le parcours balisé et sécurisé tracé dans les étages de l’immeuble.

Mieux, ils pourront croiser des compagnons au travail et s’imprégner de visu de l’excellence de leur métier, rayer d’un trait les idées fausses véhiculées sur des professions parfois boudées par simple méconnaissance de leur réalité. Avant la visite une présentation de l’ouvrage a été prévue, avec historique des plans, vidéos, photos d’étape, et reprise d’une exposition qui a déjà été montrée à la Part-Dieu.

Un peu plus loin, à Saint-Bonnet de Mure sur la plateforme de l’IFBTP (Institut de Formation du Bâtiment et des Travaux Publics), des professeurs et apprenants vont assister à des démonstrations de poses d’enrobé, de bordures et de pavage, et d’évolutions d’engins de chantier. Les jeunes pourront découvrir les formations pour le travail en milieu confiné, pour les interventions à proximité de réseaux enterrés, des formations très techniques pour lesquelles il y a peu de plateformes pédagogiques en France.

Le succès des Coulisses du BTP dont c’est la vingtième édition cette année est un signal fort pour la profession qui connaît comme on le sait des problématiques récurrentes de recrutement. C’est la raison pour laquelle la fédération BTP Rhône et Métropole s’implique avec autant de détermination dans la bonne marche de cette opération « portes ouvertes » qui, comme son nom l’indique, montre la face cachée des chantiers à des jeunes souvent surpris par le décalage entre l’image des métiers et la réalité du quotidien.

Les métiers du BTP ont profondément évolué en quelques années, la technologie, les techniques, la méthode aussi, ont permis de gommer certains aspects de pénibilité. L’intelligence artificielle, le BIM (Modélisation des Informations du Bâtiment) notamment, ont transformé l’univers des compagnons. Des compagnons de leur époque qui voient en outre leur inquiétude pour le respect de la planète se traduire au quotidien dans les nouvelles démarches éco-responsables, comme le tri des déchets, l’utilisation de matériaux bio-sourcés, ou les économies d’énergie.

C’est grâce à des opérations comme ces Coulisses, à la présence de professionnels dans les forums et jusque dans les classes que l’image du BTP peut évoluer. Faire passer les jeunes derrière les barrières de chantier, c’est déjà les informer, les intriguer et les inviter à revenir découvrir des métiers d’aujourd’hui, qui sont utiles et ont du sens.

« L’objectif global des Coulisses est de montrer l’excellence de nos métiers. Et faire rentrer les jeunes dans les bâtiments pour qu’ils touchent du doigt ce que sont nos entreprises. C’est une chance pour eux et pour nous qu’ils viennent voir ce qu’il y a sous nos grues. J’ajoute que les Coulisses du Bâtiment » sont pour nous vraiment particulières cette année, car elles marquent avec la visite de notre siège notre ancrage dans le territoire de Villeurbanne. On va accueillir les jeunes mais aussi les riverains ».

Eric Doublier, président de la commission Formation de la Fédération BTP Rhône et Métropole

Nos entreprises forment et recrutent. Elles sont très fières d’ouvrir les portes du chantier de rénovation de la maison du BTP pour faire découvrir ce qu’il se passe concrètement derrière les palissades. Permettre aux jeunes d’échanger avec nos apprentis et compagnons sur des parcours de réussite où l’ascenseur social fonctionne véritablement est essentiel pour les motiver et les séduire.

Samuel Minot, président

Le chantier que les visiteurs pourront parcourir a débuté en septembre 2021 avec l’enlèvement des remblais et de la végétation autour du bâtiment. Il aura fallu un peu moins d’un an pour vider entièrement l’immeuble du siège de la fédération BTP Rhône et Métropole de tout ce qui l’équipait : façades, cloisons, réseaux et aménagements divers, dans l’idée de reconstruire ensuite sur la structure béton de base, c’est-à-dire construire à partir du sous-sol, des murs et des plateaux. Car les façades seront différentes, les équipements seront différents, l’intégralité des grandes fonctions techniques seront renouvelées.

Pour les deux jours et demi de visites, le béton sera encore omniprésent, mais la reconstruction a débuté. Une nouvelle façade est en train d’être fixée, des cloisons commencent à être posées et surtout des réseaux et gaines font leur apparition.

Trevor S. Ablott : « Une vitrine des savoir-faire des métiers du Bâtiment »

Trevor S. Ablott, l’un des architectes de l’agence AFAA à qui la fédération a confié le projet fait le point sur le chantier.

En quoi ce chantier est-il emblématique ?

Le bâtiment en lui-même est déjà emblématique. Il a une forte identité et a été réalisé il y a cinquante ans avec des techniques et des finitions exemplaires. Nous nous sommes fixés les mêmes challenges pour la rénovation avec des process nouveaux et novateurs, en souhaitant lui donner cinquante nouvelles années de vie. Ce sera une vitrine des savoir-faire des métiers du Bâtiment. Nous avons beaucoup travaillé par exemple sur les lots techniques qui ont vraiment évolués durant ces années, beaucoup plus vite que la maçonnerie. Tous les lots techniques sont remplacés. Les objectifs de la fédération de s’inscrire dans le développement durable seront donc ainsi tenus. Le niveau d’exigence visé est très élevé. Les Coulisses du BTP sont une belle occasion pour la fédération comme pour nous de montrer ce projet. Pour les visiteurs, ce sera l’occasion de visiter un chantier d’un bâtiment remis à l’état brut.

La technologie, les techniques évoluent tellement vite, croyez-vous vraiment pouvoir concevoir un bâtiment pour cinquante nouvelles années ?

Je ne peux pas dire que tout ce que l’on conçoit aujourd’hui sera encore là dans cinquante ans. Mais notre travail laisse la place à des évolutions possibles du bâtiment et des systèmes pour les cinquante ans à venir. Même chose pour l’informatique. Les systèmes ne sont pas fermés et ne seront donc jamais incompatibles avec d’éventuels nouveaux-venus. Nous installons des éléments les plus performants possible aujourd’hui avec des possibilités de les faire évoluer.

Quelle a été la plus grosse difficulté pour les architectes dans ce projet ?

Rendre honneur au bâtiment. Atteindre un même niveau d’excellence qu’il y a cinquante ans avec les outils et les techniques d’aujourd’hui. Il y a par exemple des outils que nous n’avons jamais encore utilisés à l’agence comme le BOS (Building operating system), système d’exploitation du bâtiment digital qui permet à la fois d’unifier plusieurs systèmes techniques et un suivi en temps réel du bâtiment. Pour les entreprises adhérentes de la fédération, ce ne sera pas seulement leur maison, ce sera aussi un outil.

Avant la visite vous allez montrer des vidéos de la maquette en BIM pour montrer les étapes de la conception du bâtiment en 3D.  A quoi sert le BIM (Building Information Modeling) sur ce chantier ?

C’est pour nous une façon de construire le bâtiment avant qu’il ne soit construit. Nous montons sur la maquette numérique tous les éléments tels qu’ils le seront sur le chantier. Cela permet de vérifier que tout fonctionne, que tout s’imbrique au mieux. Cela permet par exemple de vérifier que tous les réseaux trouvent leur place, ce qui est essentiel dans un chantier de rénovation. Cela permet enfin à tous les corps de métier de savoir ce qu’ils doivent faire au plus précis. Tous les entrepreneurs entrent des informations dans le BIM, c’est interactif. Le BIM est une base massive de données.

Published in agenda Coulisses du BTP emploi Environnement Evènements Formation Lyon TeamBTP

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.