Skip to content →

Soirée des mandataires

Impliqués dans le fonctionnement de la fédération ou dans la défense des intérêts des entrepreneurs, les mandataires jouent un rôle clé. Quelques-uns, révélateurs des 600 autres, ont récemment bénéficié d’un coup de projecteur visant, notamment, à susciter des vocations.

« C’est intéressant de découvrir ce que chacun fait concrètement, le contenu de son mandat, son rôle, le contexte dans lequel il opère ». « Je n’imaginais pas que notre fédération avait des mandataires dans des organismes comme ceux qui nous ont été présentés ». « Je suis étonné par la grande diversité des mandats occupés par nos entrepreneurs »….

Tels sont quelques-uns des commentaires glanés à la sortie de la « Soirée des mandataires » organisée le 14 mars dernier. Avec deux objectifs : présenter des mandats caractéristiques du rôle clé joué par les mandataires de la fédération ; susciter des vocations parmi les adhérents.

Ce soir-là, il était évidemment impossible d’orchestrer les témoignages des 600 mandataires que la fédération compte dans ses rangs, à parité externes (organisations paritaires…) et internes (président de chambre syndicale…). Le choix s’est donc imposé de mettre en avant l’éclectisme des mandats et des organismes dans lesquels ils s’impliquent.

Car c’est bien d’implication qu’il s’agit, comme l’a souligné Samuel Minot, président de BTP Rhône et Métropole : « Un mandat est un acte par lequel le mandant donne pouvoir au mandataire de le représenter et d’agir en son nom. Il engage et crée des responsabilités ».

 

Verbatim

Christophe Bernollin, 1er vice-président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Rhône : « Nous avons déjà fait évoluer quelques pratiques. »

Géraldine Lejeune, administratrice de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie : « En commission paritaire, nous avons besoin de nous faire entendre. »

Marc Poisson, président de l’URSSAF Rhône-Alpes : « L’important, pour le mandataire, c’est de porter la voix de l’entrepreneur de façon libre et indépendante. »

Georges Siaux, président de l’Institut du BTP : « Je voudrais témoigner de mon bonheur à m’investir. Etre mandataire, c’est se sentir utile. En retour, ça procure un enrichissement humain. »

Nicolas Roiret, président du GEIQ 69 : « Mon but, c’est de nous faciliter l’insertion (…). Mon mandat est passionnant, très complet ; il est riche en contacts ».

Luc Pelen, membre élu de la CCI de Lyon Métropole Saint-Etienne et Roanne : « Notre but, c’est à la fois de rendre attractif notre territoire et de défendre les intérêts des entreprises ».

Pierre Vion, président du Conseil des Prud’hommes de Lyon : « Ce mandat, très engageant, est très enrichissant… intellectuellement (…). Nous traitons moins de dossiers, car la médiation prend le pas ».

Michel Thomas, président du Tribunal de Commerce de Lyon : « C’est un mandat passionnant, essentiel pour les entreprises. On a un réel pouvoir. On sauve 70 % des entreprises qui nous sollicitent. »

Didier Charbonnel, président de la Fondation du BTP : « Il est important que nos mandataires s’impliquent dans la gestion de cette fondation et ses missions. »

Published in Influence Non classé

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *