Archives de catégorie : Bâtiment

Reprise fragile et inégale dans le Bâtiment

Après six mois de présidence d’Emmanuel Macron, au moment où le Parlement se prononce sur des arbitrages conséquents pour la Profession dans le cadre du projet de loi de finances 2018, la Fédération Auvergne-Rhône-Alpes a mis en avant treize mesures pour conforter l’activité et lutter contre la fracture territoriale lors de sa conférence de presse du 13 novembre dernier.

Elle dénonce le caractère contre-productif de plusieurs mesures. L’Impôt sur la Fortune Immobilière stigmatise l’investissement immobilier et certains arbitrages relatifs aux dispositifs fiscaux PINEL et CITE risquent, s’ils sont confirmés, de creuser un peu plus encore la fracture territoriale et de pénaliser le fragile marché de la rénovation.

La Fédération Régionale insiste tout particulièrement sur la nécessité de maintenir le Prêt à Taux Zéro dans le neuf en zones B2 (communes de 50 000 hab. à 250 000 hab.) et C jusqu’au 31 décembre 2019 et de revoir les arbitrages concernant d’une part, le dispositif PINEL dans les zones dites détendues et d’autre part les travaux éligibles au CITE en prolongeant la date d’application aux fenêtres, volets, portes et chaudières à fioul.

Les 13 mesures :
Conforter la reprise du Bâtiment
1. Soutenir la primo-accession et la rénovation thermique
2. Ne pas stigmatiser l’activité immobilière
3. Conforter le dynamisme de la construction sociale
4. Lutter contre la concurrence déloyale
5. Amplifier la simplification normative
6. Soutenir la santé financière des entreprises
7. Mobiliser le marché de l’emploi

Lutter contre la fracture territoriale
1. Développer une politique du logement adaptée aux zones détendues
2. Construire une politique dynamique d’aménagement des territoires
3. Maintenir l’investissement public local
4. Défendre l’artisanat
5. Faciliter l’accès des TPE-PME aux nouveaux marchés
6. Accompagner la transition numérique

Les 13 mesures sont téléchargeables sur www.aura.ffbatiment.fr

Plus d’infos : Communiqué de presse // Annexe au communiqué de presse.

Retrouvez sur le sujet:
l’interview de Gilles Courteix par Lyon-entreprises.com

l’article du Journal des Entreprises
A venir, une page pleine dans le Journal du BTP en Rhône-Alpes du 23 novembre 2017.

MACRON RASSURE LES ENTREPRENEURS AUX 24 HEURES DU BATIMENT

Une délégation d’entrepreneurs du Rhône a participé aux 24 heures du Bâtiment le 6 octobre dernier (cf. photo ci-dessous).

Emmanuel Macron, accompagné de Jacques Mézard et de Julien Denormandie, y a fait des annonces  fortes et positives sur le devenir du Prêt à taux zéro (PTZ) en zones B2 et C et du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Du nouveau sur le CITE :
Le Président de la République a ré-ouvert la négociation sur le sujet sensible de l’éligibilité des fenêtres et des chaudières performantes au fioul. En tout état de cause, pour Jacques Chanut, Président de la FFB, « les annonces du Président de la République confirment que le message de la FFB sur la nécessaire participation du secteur à la lutte contre la fracture territoriale a été entendue.  C’est une très bonne nouvelle pour notre secteur et pour nos concitoyens, dont plus de la moitié réside dans des zones supposées « peu tendues ».

Première soirée du Bâtiment et de l’Immobilier : +de 750 participants

La première soirée des Trophées du Bâtiment et de l’Immobilier  a eu lieu ce lundi 13 février à la Cité Internationale.

Plus de 750 personnes ont participé à cette première édition qui réunissait les différents partenaires de l’acte de construire. BTP Rhône et Métropole, en tant que partenaire, remettait le trophée Coup de Coeur du Jury. Samuel Minot a donc appelé sur scène Pierre Nallet / Anahome pour lui remettre son trophée pour VUDICI, une opération de rénovation de logements axée sur l’art de vivre et la performance énergétique.

Retrouvez ici les photos et vidéos de l’événement.

Carte BTP : créez votre compte pour déclarer vos salariés et téléchargez l’appli pour faciliter la collecte des portraits

Réelle avancée dans la lutte contre le travail illégal et la concurrence déloyale, la carte BTP arrive fin 2016 et devrait être déployée dans notre région en mars 2017. Elle va rendre les contrôles plus faciles et plus efficaces grâce à un flashcode qui permettra aux agents d’accéder en temps réel aux informations relatives au salarié et à l’employeur.

Face au coût de la fraude, la FFB, qui plaide pour la généralisation de ce dispositif depuis de nombreuses années, voit la concrétisation de son action.

Vous pouvez d’ores et déjà créer votre compte sur www.cartebtp.fr. Nous vous recommandons d’identifier et de réunir les informations nécessaires dès à présent.

 

guide_carte_btpUn guide et une appli pour vous simplifier la collecte des photos       

>> Un guide est mis à votre disposition par la Caisse des Congés Intempéries du BTP pour collecter les photos de vos collaborateurs : cliquez ici pour y accéder.

 

>> Disponible sur IOS et sur Android, pratique et gratuite, une nouvelle application smartphone vous permet de collecter les photos de vos salariés selon les normes prévues pour les passeports. Elle vous guide pour réaliser des portraits conformes, les archive, permet de les modifier, de les supprimer et de les envoyer par email à votre collaborateur en charge des demandes de cartes BTP.

 

Entreprises et salariés concernés (rappel) :

Sont concernées les entreprises dont les salariés accomplissent, dirigent ou organisent, même à titre occasionnel ou secondaire, des travaux de BTP, qu’il s’agisse :

–d’employeurs établis en France ou à l’étranger ;

–d’employeurs exerçant une activité de BTP à titre principal ou accessoire ;

–d’entreprises de travail temporaire établies en France ou à l’étranger.

 

La carte devra être demandée pour tous les salariés qui accomplissent, dirigent ou organisent, même à titre occasionnel, accessoire ou secondaire des travaux « d’excavation, de terrassement, d’assainissement, de construction, de montage et démontage d’éléments préfabriqués, d’aménagements ou équipements intérieurs ou extérieurs, de réhabilitation ou de rénovation, de démolition ou de transformation, de curage, de maintenance ou d’entretien des ouvrages, de réfection ou de réparation, ainsi que de peinture et de nettoyage afférents à ces travaux et de toutes opérations annexes qui y sont directement liées ».

La carte n’est donc pas obligatoire pour les salariés n’intervenant pas sur le chantier (bureaux, ateliers…). Néanmoins, l’entreprise peut faire figurer son logo sur la carte et souhaiter la généraliser à tous ses salariés.

 

Prix de la carte

Le coût de la gestion de la carte doit être couvert par une redevance de 10,80 € par carte payable par carte ou par virement. Il s’agit d’une redevance unique, attachée à la carte.

Attention : en cas de recours à des intérimaires détachés, c’est l’entreprise utilisatrice qui fait la demande de carte et en paie la redevance.

Retrouvez le dossier spécial de la FFB dans Bâtiment Actualité n°19 paru le 23 novembre 2016.

Marchés publics : Le Perréon signe notre convention de bonnes pratiques

La chambre territoriale du Beaujolais de  BTP Rhône et Métropole (*) tenait son assemblée générale le 14 octobre dernier au Perréon. A cette occasion, Yves Gros, maire du Perréon et Gilles Courteix ont signé une convention de bonnes pratiques en matière de passation de marchés publics.

En apposant sa signature, Yves Gros s’est engagé à ce que sa commune mène une politique d’achat responsable en attribuant ses marchés de travaux au juste prix, notamment en valorisant mieux le dossier technique présenté par les entreprises.

Après les communes de Gleizé, de Villefranche-sur-Saône, et le bailleur social HBVS, la commune du Perréon est la 4ème entité du Beaujolais à signer la convention de bonnes pratiques de BTP Rhône et Métropole.

(*) Cette chambre territoriale fédère 130 entreprises du Bâtiment et des Travaux Publics implantées dans le Beaujolais

Logistique optimisée, chantier maîtrisé : découvrez LogistiQ, le nouvel outil proposé par le CLOC

Pour répondre à la problématique terrain de gestion des livraisons sur les chantiers, le CLOC et BTP Rhône et Métropole ont décidé de mettre en oeuvre un outil innovant : l’application connectée LogistiQ.

logo_logistiq-rvb-c-proAprès une démarche de concertation avec la mission SPL Lyon Part-Dieu  ainsi qu’un travail de conception et une expérimentation menée avec succès sur deux opérations (Terralta – Lyon 3è et le siège Sanofi – Lyon 7è), l’outil LogistiQ a été officiellement présenté le 11 octobre dernier aux partenaires de l’acte de construire.

Ludovic Boyron, directeur de la SPL Lyon-Part-Dieu, a présenté à cette occasion les différentes contraintes de gestion et les solutions requises pour réaliser simultanément plusieurs opérations d’envergure sur le quartier de la Part-Dieu. Une « expérience utilisateur » très riche qui a permis l’adaptation de l’outil à la gestion de tout type de chantier (simples ou multiples en simultané).

Plus d’infos sur logistiq.fr

 

Gilles Courteix, invité de Jean-Pierre Vacher dans Lyon Décideurs sur TLM le 6 octobre 2016

Invité en tant que Président de la Fédération Française du Bâtiment Région Rhône-Alpes, Gilles Courteix a fait le point sur les dossiers d’actualité: compte pénibilité, travailleurs détachés, carte d’identification professionnelle, préférence régionale. L’occasion d’évoquer aussi les élections à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Rhône.

A voir ICI à 5’41.

BTP Rhône et Métropole à la rencontre des maires du Rhône

30 septembre et 1er octobre 2016 – Parc des Expositions de Villefranche
Congrès des Maires du Rhône et de la Métropole de Lyon

Sur un large stand cette année, notre fédération a pu accueillir les différents maires et élus du Rhône et de la Métropole avec lesquels nous sommes en contact, notamment au sujet de la convention de bonnes pratiques ainsi que tous les élus sensibles à l’emploi, à l’environnement, à l’achat responsable… Une nouvelle formule attrayante le vendredi soir grâce à la remise des trophées des maires du Rhône organisée en collaboration avec Le progrès au parc des Expositions de Villefranche.

Retour en images sur le congrès