Skip to content →

Patricia Bullion : « Nous avons entièrement révolutionné nos conditions générales de vente »

Créateurs ou repreneurs d’entreprises, de nombreux « nouveaux » – tous secteurs d’activité confondus, ont adhéré ces derniers mois à la fédération BTP Rhône et Métropole. L’occasion pour nous de vous les présenter au fil des semaines à venir, avant de pouvoir les croiser au cours d’un événement ou autre réunion.

Patricia Bullion est chargée d’affaires et assistante de direction auprès de Lionel de Marcos, dirigeant de Plagstone et Terrapose. Deux entreprises de pose de carrelages et de pierres naturelles dont le siège est à Toussieu.

Quels sont les domaines d’activité des entreprises Plagstone et Terrapose ?

Ce sont deux entreprises de carrelage, pose de pierres naturelles et mosaïques, qui travaillent ensemble mais avec leurs propres effectifs. Lionel de Marcos est carreleur de formation, il a monté sa première entreprise en nom propre il y a douze ans, qui est devenue Terrapose, et a racheté Plagstone à son dirigeant en 2019. Les deux entreprises s’étaient déjà rapprochées géographiquement dans la même zone d’activité de Toussieu avant la vente, ce qui a permis à Lionel de constater l’excellence des salariés-poseurs de Plagstone.

Combien êtes-vous aujourd’hui ?

Il y a un chauffeur-livreur, cinq carreleurs et un apprenti sur Plagstone. Quatre carreleurs et deux apprentis sur Terrapose. Nos apprentis sont en CAP, BP et TP (Titre Pratique, pour les bacheliers). Nous avons aussi un chargé d’affaires-conducteur de travaux en alternance. Pour ma part, je suis rentrée comme chargée d’affaires après le confinement, et j’ai repris depuis toute la partie administrative et comptable, comme assistante de direction de Lionel.

Comment est composée votre clientèle ?

A 98% de clients privés, particuliers, architectes, constructeurs de maison individuelle moyenne et haut de gamme, entreprises industrielles et tertiaires. Il arrive que des Lyonnais chez lesquels nous avons travaillé nous ouvrent les portes de leur résidence secondaire en station ou dans le sud… Historiquement, Lionel a toujours beaucoup travaillé avec Terrapose sur les deux Savoies. Nous évoluons donc en Rhône-Alpes mais aussi au-delà. Nous travaillons aussi beaucoup pour des restaurateurs et des commerçants. Et enfin des régies.

Comment se porte l’activité dans votre secteur ?

Pour nous, l’activité est bonne mais le marché s’est beaucoup modifié ces dernières années. Les prises de décision sont beaucoup plus rapides, sans doute par crainte des hausses des prix des matériaux à venir. Avant, il fallait plutôt trois à six mois entre le devis et la signature, aujourd’hui le client est de plus en plus informé mais aussi de plus en plus pressé.

Si l’activité est bonne, vous recrutez ?

Oui, un nouvel élément vient d’ailleurs d’arriver chez nous. Lionel a une éthique extrêmement droite en matière de recrutement, il refuse de « déshabiller » ses confrères. Ce dernier recrutement s’est donc réalisé par cooptation. Il y a quelques carreleurs sur le marché de l’emploi mais il faut être prudents, nous avons connu trois expériences décevantes l’an passé, avec un manque de savoir-faire et de savoir-être. Nous irons donc doucement sur le recrutement en recherchant la qualité avant tout.

Avez-vous subi, comme tous les métiers du BTP, de fortes augmentations des prix des matériaux ?

Nous n’avons pas trop souffert au départ, à la différence de nombreux autres corps de métiers. Mais depuis janvier 2022, les hausses sur la céramique sont mensuelles et la taxe énergie, elle, fluctue de semaine en semaine. Nous avons donc entièrement révolutionné nos conditions générales de vente. Nos devis ne sont plus valables trois mois, ni un mois, mais quinze jours. Ensuite, afin de se couvrir, nous écrivons sur le devis que nous imputerons les hausses si elles se présentent. Nous avons également décidé de consacrer une ligne à l’évacuation et au traitement des déchets, devenus très chers et impliquants. Idem pour le centre-ville de Lyon, avec le stationnement difficile. Tout est aujourd’hui notifié dans nos devis.

Vous avez des véhicules spécifiques pour le centre de Lyon ?

Lionel roule en électrique pour visiter quotidiennement tous les chantiers en cours, sinon nous disposons de véhicules thermiques. Nous réfléchissons à ce que nous pouvons faire en la matière ; il faut cela dit pouvoir disposer de bornes de recharge ou de prises adaptées au domicile des carreleurs.

Vos marges ont-elles beaucoup souffert ?

Oui, nous avons tout de même senti l’impact de la situation économique du pays, le carburant est pour nous un vrai sujet. Comme tous nos collègues, nous avons dû d’ailleurs revoir nos grilles de prix en 2022.

Pourquoi avez-vous souhaité adhérer à la fédération ?

Nous sommes de jeunes dirigeants, Lionel a une grande légitimité technique et de chef d’entreprise, nous sommes bien accompagnés par notre expert-comptable, mais il y avait de trop nombreux sujets sur lesquels nous passions trop de temps à chercher des informations sur des thèmes aussi variés que le juridique, le social, les conditions générales de vente, etc. Un de nos amis menuisier nous a convaincus d’adhérer en vantant l’expertise des permanents de la fédé. Ils sont en effet hyper réactifs. Dès notre adhésion, j’ai dû faire appel à eux pour une question RH. Dans la journée j’avais ma réponse. Incroyable.

Published in emploi Gestion des déchets Hausse des coûts des matériaux

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Verified by ExactMetrics