Archives de catégorie : Outil

La carte BTP diffusée à 73% dans le Rhône

Plus d’une centaine de personnes ont participé mi-mai à la réunion organisée par notre services des Affaires sociales  sur le sujet d’actualité de la carte BTP. Rosalie Popelin, Directrice Adjointe de la Caisse de Congés Intempéries Rhône-Alpes Auvergne avait alors expliqué les modalités des démarches à suivre pour l’élaboration des cartes et rappelé que le déploiement dans notre région entrait en vigueur à partir du 1er juin avec une mise en place obligatoire au 31 juillet 2017.

A ce jour dans le Rhône, la carte BTP a été diffusée à 73% (pourcentage des comptes activés) contre moins de 70% dans les autres départements de la caisse sud.

 

Il ne reste plus que quelques jours. Faites le nécessaire.

Retrouvez ici nos articles précédents sur le sujet.

Rénovation énergétique : l’essentiel sur les financements et contacts locaux, dans un mémo

Le marché de la rénovation énergétique est accompagné par de nombreuses aides financières qui découlent de dispositifs nationaux (CITE, ECO-PTZ…) mais aussi de politiques locales menées par certaines collectivités, comme par exemple les plateformes de rénovation de l’habitat privé (voir encadré ci-dessous).
Afin de vous permettre d’apporter à votre client le
premier conseil, avant de l’orienter éventuellement vers des partenaires ressources, la Commission Energie et Bâtiment Responsable de la Fédération BTP Rhône et Métropole a conçu un
mémo intitulé « L’essentiel sur les financements et contacts » que vous trouverez ci-dessous.
Ce mémo se décline en 3 parties :
-l’essentiel des aides nationales,
-l’essentiel des aides locales,
-les contacts locaux vers qui orienter votre client au sujet des aides disponibles.

Informations bancaires : 5 conseils pour éviter le piratage et les arnaques

Usurpation d’identité, phishing, malwares : de nombreuses menaces pèsent sur vos comptes bancaires.

Le piratage des données bancaires est en nette progression : la fraude à la carte bancaire a représenté 22 milliards de dollars en 2015 et pourrait atteindre 33 milliards en 2019. La fraude aux paiements en ligne pourrait dépasser 25 millions de dollars en 2020, contre 11 milliards en 2015.

Même si la réglementation française est protectrice des usagers, la négligence du client peut parfois être invoquée. Une fois les recours au service client puis au médiateur bancaire épuisés, la seule solution est de porter l’affaire en justice. Une démarche qui aboutit souvent positivement : face aux tribunaux, la banque ne peut plus se contenter d’invoquer la négligence, mais doit en apporter la preuve, ce qui est souvent difficile, voire impossible. Mais faire un procès à sa banque n’est jamais une partie de plaisir. Pour éviter d’en arriver là, appliquez plutôt quelques règles simples.

  1. Ne notez pas et ne partagez pas votre code secret, encore moins à proximité de votre carte bancaire.
    Astuce : découpez le code en deux séquences de deux chiffres et de mémoriser les deux départements correspondants. Sinon, de plus en plus d’applications pour mobiles vous permettent de créer des notes sécurisées par mot de passe, voire par empreinte digitale.
  2. Consultez régulièrement vos comptes, sans attendre de recevoir vos relevés bancaires.
    C’est la seule façon de détecter rapidement une anomalie.
    Par ailleurs, se rendre régulièrement sur le site internet de sa banque a d’autres vertus comme celle de prendre connaissance d’éventuelles alertes et mises en garde de sécurité.
  3. Faites opposition ou portez réclamation immédiatement.
    Pour limiter les dégâts d’un piratage, mais aussi pour éviter d’être taxé de négligence par votre banque, un impératif : la réactivité. Pensez également à confirmer cette opposition par écrit. Si vous tardez trop, vous risquez en effet d’être privé de la prise en charge par la banque des opérations contestées.
    A noter : certaines banques vous permettent désormais de bloquer votre carte à distance, depuis une application mobile. Une fonctionnalité qui mériterait de devenir un standard appliqué par toutes les enseignes.
  4. Ne vous connectez jamais depuis un mail ou un SMS.
    C’est actuellement la menace n°1 : le phishing, technique qui permet aux pirates de récupérer par la ruse vos identifiants de compte ou de carte bancaires. La tentative de phishing – contraction des mots anglais fishing (pêche) et phreaking (piratage de lignes téléphoniques) – prend généralement la forme d’un mail – apparemment envoyé par votre banque, les impôts, la CAF, un fournisseur de services web – qui vous signale une anomalie, en invoquant l’urgence absolue, ou vous propose de bénéficier d’un remboursement. Le texte vous propose ainsi de cliquer sur un lien pour vous rendre directement sur le site de l’organisme. Vous arrivez alors en fait sur un site pirate, une imitation parfois très réaliste, destiné à vous extorquer des données personnelles et bancaires.
    Astuce : pour éviter le piège, n’utilisez jamais un lien contenu dans un mail pour vous connecter à un site sensible, qu’il soit bancaire ou non. Rendez-vous directement sur le site en question, en tapant son adresse dans le navigateur ou en passant par un moteur de recherche. Attention enfin : de plus en plus de tentatives de phishing prennent aussi la forme de SMS. Avec les mêmes effets potentiels. Là encore, ne cliquez jamais.
  5. Protégez votre matériel électronique.
    Les malwares, logiciels malveillants de types variés qui viennent se nicher dans vos ordinateurs ou vos mobiles pour intercepter des informations sensibles, peuvent également faire beaucoup de dégâts.
    Comment éviter d’être contaminés par ces virus ? Tout d’abord en mettant régulièrement à jour les systèmes d’exploitation de vos terminaux Android ou iOS, Windows ou MacOS.
    Ensuite en évitant d’ouvrir les messages douteux, mail ou SMS, et de cliquer sur les pièces jointes. Enfin, en installant un pare-feu ou un antivirus.Et pensez à verrouiller votre mobile par un code secret ou, si votre smartphone le permet, en utilisant un capteur biométrique.

 

 

Carte BTP : attention aux arnaques

Le déploiement progressif de la carte BTP suscite beaucoup d’espoir pour la défense de notre profession.
Elle va permettre de lutter plus efficacement contre le travail illégal et la fraude aux règles du détachement.
Mais elle suscite aussi l’appétit de prestataires peu scrupuleux, qui proposent aux entreprises de leur vendre des cartes pour des sommes très élevées, en se présentant faussement comme étant PRO BTP.

C’est une tentative d’escroquerie !

Retrouvez l’info FFB sur le sujet.

Entré en vigueur le 22 mars, le dispositif de la carte BTP sera décliné progressivement sur le territoire : pour la région Auvergne Rhône-Alpes, au 1er juin prochain.

Retrouvez ici notre circulaire sur la carte BTP.

Pour en savoir plus : www.cartebtp.fr

Cette carte devra être présentée à tout agent de contrôle habilité en matière de contrôle du travail illégal (Inspection du Travail, Urssaf ou douanes par exemple). Elle pourra également être contrôlée par les donneurs d’ordres et les maitres d’ouvrage qui seront équipés pour déterminer si elle est valide ou non.

Le fait de ne pas pouvoir présenter de carte à un agent de contrôle habilité fera l’objet d’une amende administrative de 2000 euros par salarié concerné (4000 en cas de récidive) plafonnée à 500 000 euros.

Participez à la réunion générale organisée par BTP Rhône et Métropole sur ce thème le 16 mai prochain à 16h30. Cette réunion se tiendra dans nos locaux de Villeurbanne et sera animée par Mme Rosalie POPELIN, Directrice Adjointe de la Caisse de Congés Intempéries Rhône-Alpes Auvergne.

Rappel :
Coût de la carte : 10,80 euros par unité.
Délai de délivrance : estimé à 48h (un peu plus long en cas de virement) avec attestation provisoire valable 72h.

 

Logistique optimisée, chantier maîtrisé : découvrez LogistiQ, le nouvel outil proposé par le CLOC

Pour répondre à la problématique terrain de gestion des livraisons sur les chantiers, le CLOC et BTP Rhône et Métropole ont décidé de mettre en oeuvre un outil innovant : l’application connectée LogistiQ.

logo_logistiq-rvb-c-proAprès une démarche de concertation avec la mission SPL Lyon Part-Dieu  ainsi qu’un travail de conception et une expérimentation menée avec succès sur deux opérations (Terralta – Lyon 3è et le siège Sanofi – Lyon 7è), l’outil LogistiQ a été officiellement présenté le 11 octobre dernier aux partenaires de l’acte de construire.

Ludovic Boyron, directeur de la SPL Lyon-Part-Dieu, a présenté à cette occasion les différentes contraintes de gestion et les solutions requises pour réaliser simultanément plusieurs opérations d’envergure sur le quartier de la Part-Dieu. Une « expérience utilisateur » très riche qui a permis l’adaptation de l’outil à la gestion de tout type de chantier (simples ou multiples en simultané).

Plus d’infos sur logistiq.fr

 

Découvrez GPS Artisan, un outil pour piloter votre entreprise en toute sérenité

21gps artisanLa FFB lance GPS Artisan, un module dédié aux artisans qui rassemble les outils essentiels au pilotage de l’entreprise. Cet outil propose « 12 destinations » au choix, incontournables pour gérer, manager, trouver des marchés et faire face aux difficultés. Continuer la lecture de Découvrez GPS Artisan, un outil pour piloter votre entreprise en toute sérenité