Skip to content →

LOGISTIQ, un logiciel pour répartir les livraisons là où les entreprises en ont besoin

Un espace disponible pour les livraisons assez contraint. Un rythme de livraisons plutôt soutenu. Deux bonnes raisons, pour Adrien Auboin, conducteur de travaux principal chez GCC, de s’appuyer sur LogistiQ®, l’outil numérique de Construire Pro qui permet d’optimiser les flux de livraison sur les chantiers. 

 

« La gestion des flux d’approvisionnement des chantiers est un sujet encore peu pris en compte sur les chantiers alors que toutes les entreprises sont concernées, notamment quand l’espace est contraint. Car ce sont souvent les fournisseurs qui imposent leurs horaires de livraison », remarque David Helleux, chargé de mission Construire Pro.

Aujourd’hui, GCC Rhône-Alpes (Gros-œuvre – entreprise générale ; Villeurbanne ; 95 salariés) a bien intégré cette donnée. Titulaire du macro-lot « Gros-œuvre – Clos couvert » de l’opération Park View à Villeurbanne (*), l’entreprise a sollicité le service Logistiq® de Construire Pro, outil numérique qui permet de programmer toutes les livraisons sur un chantier.

Adrien Auboin, ingénieur conducteur de travaux principal chez GCC, utilise le logiciel Logistiq® depuis quelques mois sur l’opération Park View. Il confirme : « un tel outil se justifie sur un chantier en lots séparés. Il permet d’inscrire les livraisons sur un planning, de les organiser puis de les valider », explique-t-il, précisant que GCC gère le compte prorata du chantier.

 

« Logistiq® m’a fait gagner beaucoup de temps »

Pour lui, Logistiq® présente l’avantage d’anticiper les flux, et ainsi, de fluidifier les livraisons et optimiser la gestion des aires de stockage au sol. « Quand une semi-remorque arrive, je sais déjà où sera déposée la marchandise et quels moyens de déchargement seront mobilisés. En ce sens, dans la rubrique « Commentaires » du logiciel, il demande aux sous-traitants de préciser s’ils disposent ou non d’une grue.

Logistiq® lui est d’autant plus utile que l’espace disponible pour accueillir les livraisons est limité aux abords du chantier et que le rythme est soutenu : lors d’une journée « classique », 2 semi-remorques, 5 camions plateaux et une dizaine de camionnettes. Autre avantage, selon lui : ce logiciel l’aide à répartir les livraisons là où les entreprises en ont besoin, et lui permet de garder une emprise au sol dégagée pour la prochaine livraison. D’où son commentaire : « Logistiq® m’a fait gagner beaucoup de temps ».

Adrien Auboin estime aussi que LogistiQ®, outil qu’il qualifie de « ludique et simple d’accès », incite les sous-traitants à s’organiser eux-mêmes pour fixer les horaires de livraison et « mettre la pression » sur leurs fournisseurs. Plus des trois-quarts jouent bien le jeu. Ce qui le ravit : « Ça met de l’huile dans les relations entre sous-traitants, ce qui a une répercussion positive sur la qualité du travail ».

(*) Sur une emprise de 5000 m², à l’angle des boulevards Stalingrad et du 11 novembre à Villeurbanne, réalisation d’un immeuble tertiaire R+9 (bureaux et commerces en rdc) construit sur 2 niveaux de sous-sol. Maître d’ouvrage : DCB International ; maître d’œuvre (architecte) : cabinet AFAA ; maître d’œuvre d’exécution : Iliade ; OPC : Global.

 

(Légende photo)

Adrien Auboin : « [LogistiQ®] se justifie sur un chantier en lots séparés »

Published in Non classé

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *