La chambre territoriale Rhône-Sud de la Fédération BTP Rhône et Métropole se mobilise contre le travail illégal

Deux intervenants mardi 5 avril 2016 pour la mobilisation des adhérents de Rhône Sud contre le travail illégal

  • Eric BAYLE, responsable de l’URACTI Auvergne Rhône Alpes (Unité Régionale d’Appui et de Contrôle de Lutte contre le Travail Illégal) au sein de la DIRECCTE Rhône Alpes (DIrection Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi).
  • Olivier BRUNET, secrétaire général adjoint de BTP Rhône et Métropole, référent de la Fédération en matière de lutte contre le travail illégal.

Pourquoi ce thème de la lutte contre le travail illégal ?

Parce qu’ aujourd’hui plus encore qu’hier, sur de trop nombreux marchés de Bâtiment ou de Travaux Publics, la concurrence est faussée.

Les entreprises, dont celles regroupées par la chambre territoriale Rhône-Sud de la Fédération BTP Rhône et Métropole, se retrouvent de plus en plus souvent en concurrence avec des entreprises qui « cassent les prix » en ayant recours à une main d’œuvre étrangère employée de façon illégale.

Non déclarée, ou « mal » déclarée, cette main d’œuvre est sous-payée par rapport aux salaires français, et souvent, elle est employée dans des conditions anormales (logements indécents…).

Ce dumping social est un véritable fléau, car il met en difficulté des entreprises qui pratiquent le juste prix, qui paient normalement les salaires et leurs charges, qui recrutent et forment des apprentis…

Voilà pourquoi la Fédération BTP Rhône et Métropole et ses adhérents sont déterminés à lutter contre le travail illégal.

Pourquoi le travail illégal se développe-t-il ?

Pour le secteur du BTP, la conjoncture est difficile, même si elle tend à s’améliorer pour le Bâtiment, les Travaux Publics restant à la peine faute de reprise de la commande publique.

Pour une raison simple : depuis la crise économique de 2008, les particuliers comme les collectivités locales ont moins tendance à investir dans la construction ou la rénovation (maison, école, route…)

Logiquement, lorsque le marché est orienté à la baisse, la concurrence se renforce. En attendant des jours meilleurs, les entreprises ont alors tendance à baisser leurs prix… Une situation dont cherchent à profiter certains clients de ces entreprises…

D’où une spirale négative des prix qui s’autoalimente, aux dépens de la qualité du travail réalisé et de la sécurité des compagnons qui exercent sur ces chantiers à bas coûts.

Comment lutter contre le travail illégal ?

Le gouvernement a déjà pris quelques mesures, dont le renforcement des contrôles sur les chantiers, l’exigence, pour chaque salarié évoluant sur un chantier, de porter sur lui une carte d’identification professionnelle, ou encore la responsabilisation accrue du maître d’ouvrage.

Des points que développera Eric BAYLE de l’URACTI Rhône-Alpes.

De leur côté, les adhérents de BTP Rhône et Métropole sont priés d’informer le référent « travail illégal » de la Fédération chaque fois qu’ils constatent une situation anormale (chantiers en activité le week-end…).

Mieux-disant – Mais d’autres acteurs peuvent aussi intervenir, notamment les donneurs d’ordre en pratiquant une politique d’achats responsables. Ils retiennent alors l’offre de l’entreprise qui propose le meilleur rapport qualité/prix (le mieux-disant), comme l’exige le Code des marchés publics, et non, comme c’est souvent le cas, l’offre la plus basse (le moins-disant).

Certaines collectivités locales se sont déjà engagées dans cette voie en signant la convention de bonnes pratiques en matière de marché public que la Fédération BTP Rhône et Métropole leur a proposée. C’est le cas de la Ville de Givors qui a ouvert la voie en signant cette convention dès 2012 ; la Ville de Mornant, autre collectivité locale du sud du département, l’a également signée en 2015.

Ces différents points seront développés par Olivier BRUNET.

Retrouvez ici notre dossier de presse

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *