Skip to content →

Didier Lenoir : « L’animateur chantier : une réponse aux attentes des maîtres d’ouvrage et des entreprises »

Didier Lenoir dirige « Lenoir Métallerie », une entreprise d’une centaine de personnes spécialisée dans la serrurerie acier, la menuiserie alu et les façades, dont le siège est à Villeurbanne. Il est aussi président de « Construire Pro ».

 « Construire Pro » vient de tester la pertinence de l’animateur de chantier. De quoi s’agit-il ?

L’animateur effectue au quotidien sur son chantier une synthèse des trois actions essentielles proposées par « Construire Pro » : la tenue du chantier et la gestion des déchets ; la gestion des flux de chantier, approvisionnements, livraisons et autres ; et « cartepro » notre outil destiné à lutter contre le travail clandestin. Avant, nous proposions aux maîtres d’ouvrage chacune de ces prestations avec obligation de moyens et des résultats significatifs, mais il manquait la garantie du résultat. Nous avons donc imaginé ce nouveau métier dont la mission est de contrôler que tout se passe bien sur le chantier. On va y ajouter la sécurité, l’hygiène et l’environnement.

Comment ça marche si on peut poser la question ainsi ?

Nous proposons nos services à la fois au maître d’ouvrage et au gestionnaire du compte prorata du chantier, l’entité – souvent l’entreprise de gros œuvre – qui gère les dépenses communes comme la base vie, les sanitaires, la clôture, l’alimentation en eau, en électricité, etc.

C’est ce qui s’est passé sur votre chantier test ?

Nous avons vendu la prestation directement au maître d’ouvrage, l’école Centrale à Écully où il y a deux opérations : la construction en extension d’un bâtiment, et la rénovation thermique des façades en site occupé. L’animateur a été mis en place fin janvier 2022 pour une durée de 6 mois pour le moment.

Il est bien accepté ?

Oui, sur le chantier que l’on cite cela se passe extrêmement bien.

Que fait exactement l’animateur chantier ?

Il doit veiller à tout. C’est lui qui va ouvrir le chantier le matin et le fermer le soir, c’est le seul permanent. Car qu’est-ce qui se passe en réalité sur un chantier ? Il y a des allées et venues quasi incessantes. Il y a des ouvriers qui travaillent, des réunions de chantier, des gens de la maîtrise d’œuvre qui passent… Le liant et la solidarité entre les différents acteurs au quotidien ne sont pas préservés. Ce que nous proposons, c’est permettre à des chantiers en corps d’état séparés d’avoir, en ayant leur permanent chantier, une réponse assez similaire à ceux des entreprises générales. Présent au quotidien, l’animateur Construire Pro transmet et reçoit les informations et les consignes utiles en temps réel aux équipes et prestataires. Véritable médiateur, il fédère les équipes et apporte des solutions immédiates.

Vous répondez à une demande des entreprises ou vous l’anticipez ?

Il y a une véritable attente des entreprises, tous les corps d’état représentés au sein de BTP Rhône nous ont apporté leur soutien, et notamment les entreprises du gros œuvre qui ont travaillé avec nous. Ce nouvel outil sera pour eux très positif. Car l’entreprise de gros œuvre est présente au début du chantier mais il ne faut pas oublier qu’elle laisse la place aux autres corps d’état en cours de route. C’est à partir de ce moment que se génèrent l’ensemble des désordres voire conflits. Avec l’animateur de Construire Pro elle trouve un relais, qui pourra gérer avec ses prérogatives le compte prorata et les dépenses communes. Cela ira jusqu’à départager les petits conflits entre corps d’état en fin de chantier.

Embaucher un animateur de chantier va engendrer un coût supplémentaire ?

Le surcoût pour le maitre d’ouvrage est largement couvert par l’ensemble des coûts qu’une non-surveillance peut engendrer. Nous répondons à une difficulté des entreprises. Le permanent chantier va rendre beaucoup de services et faire économiser beaucoup d’argent. Car il y a des gens qui dégradent, d’autres qui volent, qui salissent, le permanent sera le garant d’une présence et donc d’une surveillance chaque jour de l’ouverture à la fermeture du chantier.

Où allez-vous trouver ces animateurs. Il faut de nombreuses qualités ?

Il doit mettre de l’humanité et bien communiquer. Ce sont des gens que nous trouverons parmi ceux qui sont empêchés de poursuivre leur travail, par exemple à la suite d’un accident, mais qui ont une expérience chantier. Il sera formé et piloté par David Helleux, permanent à la fédération. Construire Pro l’emploiera temporairement grâce à différents dispositifs qui peuvent être l’intérim d’insertion, le Geiq, etc… et nous le mettrons à disposition du maître d’ouvrage ou du gestionnaire du compte prorata.

CONSTRUIRE PRO est une association loi 1901, émanation de la Fédération du BTP Rhône et Métropole. Elle accompagne les acteurs du bâtiment dans trois domaines :

Construire Propre® vise à améliorer depuis 2005 la tenue des chantiers du Bâtiment notamment à travers la gestion des déchets. Il s’agit d’un outil destiné aux maîtres d’ouvrage pour valoriser leurs réalisations à travers des chantiers exemplaires.

Créé en 2015, LogistiQ® est un outil numérique qui permet de gérer les approvisionnements de chantier sous forme d’une application web à laquelle tous les acteurs peuvent facilement accéder depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette.

Avec la sortie en 2017 de la carte d’identification professionnelle, outil destiné à lutter contre le travail illégal, Construire Pro lance un nouveau service, « Carte Pro » pour accompagner les maîtres d’ouvrage dans le contrôle des nouvelles cartes sur les chantiers.

A lire dans l’édition du Journal du BTP du 14 avril 2022.

Published in Métallerie

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.