Archives de catégorie : Influence

Réforme du code du travail par ordonnances : des pistes intéressantes

Un début de réforme intéressant, une vigilance dans la mise en œuvre

Les réactions du Medef et de la CPME sont plutôt favorables à la réforme du code du travail par ordonnances présentée par le gouvernement. Elle constitue en effet une première étape importante dans la construction d’un droit du travail plus en phase avec la réalité quotidienne  des entreprises.

Le Medef regrette néanmoins que les ordonnances n’ouvrent pas la capacité d’un dialogue Continuer la lecture de Réforme du code du travail par ordonnances : des pistes intéressantes

A45 : le monde économique lance un collectif

Les acteurs économiques régionaux décident de durcir le ton et la pression pour que l’Etat respecte son engagement à réaliser l’A45. 

Ils lancent un Collectif pour l’A45, dont l’objectif est de mobiliser très largement, au-delà des CCI, des syndicats patronaux et des branches professionnelles, les entreprises elles-mêmes, dans cette bataille.

Suite à l’envoi d’un courrier au Président de la République le 3 juillet, les représentants des entreprises sont plus que jamais Continuer la lecture de A45 : le monde économique lance un collectif

Clause Molière : une décision de bon sens en Pays de la Loire

Le tribunal administratif de Nantes a récemment rejeté une requête de la préfète des Pays de la Loire visant à supprimer une clause dans un marché public du conseil régional imposant la maîtrise du français, dite « clause Molière ».

« Le tribunal administratif de Nantes vient de donner raison à la région des Pays de la Loire en considérant que la « clause Molière », que nous avions introduite dans nos marchés publics Continuer la lecture de Clause Molière : une décision de bon sens en Pays de la Loire

Compte pénibilité : une avancée vers la simplification

Le gouvernement vient d’annoncer une simplification profonde du compte pénibilité, dont la FFB dénonce la complexité, le coût et le caractère défavorable aux actions de prévention depuis plus de quatre ans.
Le compte, qui devient Compte Personnel de Prévention, n’est pas modifié concernant six facteurs : travail de nuit, travail en équipes successives alternantes, travail hyperbare, travail répétitif, températures extrêmes et bruit.
L’exposition aux facteurs : port manuel de charges, postures pénibles, vibrations et risques chimiques fera l’objet d’une appréciation par une commission médicale, comme le demandait la FFB.
Le financement, qui reste un réel point de vigilance, sera organisé dans le cadre de la tarification des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Si le compte n’est pas supprimé, la FFB salue néanmoins l’effort de simplification annoncé qui répond en partie à sa demande. Cette évolution positive est le fruit de l’action collective et tenace de tout le réseau FFB auprès des parlementaires et de l’ensemble des décideurs, pour leur faire admettre la nécessité de simplifier substantiellement le dispositif.

Continuer la lecture de Compte pénibilité : une avancée vers la simplification

RENCONTRE AVEC HENRI-MICHEL COMET PREFET DE REGION PREFET DU RHONE

Samuel Minot, Président de BTP Rhône et Métropole et Gilles Courteix, Président de la  FFB Région Auvergne Rhône-Alpes (cf. photo) ont récemment fait le point avec Henri-Michel Comet sur la situation économique du secteur du BTP.

Notre Préfet s’est engagé auprès d’eux à lutter toujours plus efficacement contre le travail illégal sous toutes ses formes et à signer prochainement une nouvelle convention avec nos fédérations départementale et régionale sur le sujet.

En matière de politique d’achat public, il a entendu les efforts réalisés par notre fédération, et a diffusé un guide de la commande publique destiné à faciliter l’achat responsable et à éliminer les offres anormalement basses.
RETROUVEZ ICI LE GUIDE publié et diffusé par la Préfecture.

Au sujet de la généralisation des clauses d’insertion,  conscient de l’effet induit de baisse de l’apprentissage, il est prêt à porter le message qu’il faut valoriser l’apprentissage dans le calcul des quotas imposés comme réponse possible aux exigences des clauses d’insertion. La profession préfère en effet privilégier l’emploi durable et la qualité en ayant recours aux Geiq TP et Geiq69 ainsi qu’à Rhoninserim BTP. Car il est essentiel de préserver la formation et la qualification de la main d’oeuvre de demain.

Sensibilisés sur la question du manque de coordination entre les plateformes d’éco-rénovation, il a pris connaissance des démarches de nos deux fédérations pour que nos adhérents puissent être présents sur le marché de l’amélioration énergétique en réhabilitation.

Une rencontre au cours de laquelle ont également été évoqués les problèmes de blocage de permis de construire et de recours abusifs.

 

 

 

Gouvernement Philippe : nouveaux interlocuteurs pour le BTP

La composition du gouvernement d’Edouard Philippe, strictement paritaire, est désormais connue : il est composé de 22 membres, dont 11 de la société civile, avec 54,6 ans de moyenne d’âge. Trois personnalités du MoDem ont été nommées, deux des Républicains, quatre du Parti socialiste et deux du Parti radical de gauche.

Richard Ferrand, secrétaire général d’En Marche ! prend la tête d’un « ministère de la Cohésion des territoires ». Il sera en même temps en charge du Logement qui se voit privé d’un ministère de plein exercice et de la politique de la Ville.

La FFB réagissait hier dans un tweet : «  sont absents du ! Sans eux impossible de résoudre la fracture territoriale ».

Côté transports,  c’est Elisabeth Borne qui est nommée Ministre. Agée de de 56 ans, cette X-Ponts, Pdg de la RATP depuis mai 2015, a consacré toute sa carrière aux questions de transports, d’aménagement et d’urbanisme.

Bruno Cavagné, président de la FNTP, réagit à cette nomination :

« La nomination d’Elisabeth Borne est une bonne nouvelle. En revanche, pourquoi rattacher la mobilité à la transition énergétique ? Il serait plus logique que les transports dépendent du ministère de la Cohésion des territoires, ou au moins qu’ils soient partagés. La mobilité ne peut pas être vue que sous le prisme du développement durable. Des ajustements sont à prévoir rapidement, afin que nous puissions avancer dès que possible. »

Quatre autres ministres, Bruno Le Maire à l’économie, Muriel Penicaud au travail, Françoise Nyssen à la culture et Nicolas Hulot, ministre d’Etat de la Transition écologique et solidaire sont donc chargés de domaines qui touchent au secteur de la construction et plus largement au monde de l’entreprise.

Voici la liste complète des ministres (dans l’ordre du protocole) :

■Gérard Collomb, 69 ans : ministre d’Etat, ministre de l’intérieur
■Nicolas Hulot, 62 ans : ministre d’Etat, ministre de la transition écologique
■François Bayrou, 65 ans : ministre d’Etat, garde des sceaux
■Sylvie Goulard, 52 ans : ministre des armées
■Jean-Yves Le Drian, 69 ans : ministre de l’Europe et des affaires étrangères
■Richard Ferrand, 54 ans : ministre de la cohésion des territoires
■Agnès Buzyn, 54 ans : ministre des solidarités et de la santé
■Françoise Nyssen, 65 ans : ministre de la culture
■Bruno Le Maire, 48 ans : ministre de l’économie
■Muriel Penicaud, 62 ans : ministre du travail
■Jean-Michel Blanquer, 52 ans : ministre de l’éducation nationale
■Jacques Mézard, 69 ans : ministre de l’agriculture et de l’alimentation
■Gérald Darmanin, 34 ans : ministre de l’action et des comptes publics
■Frédérique Vidal, 53 ans : enseignement supérieur
■Annick Girardin, 52 ans : ministre des outre-mer
■Laura Flessel, 45 ans : ministre des sports
■Elisabeth Borne, 56 ans : ministre de la transition écologique chargée des transports
■Marielle de Sarnez, 66 ans : ministre chargée des affaires européennes

Quatre secrétaires d’Etat ont aussi été nommés :
■Christophe Castaner, 51 ans : chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement
■Marlène Schiappa, 34 ans : chargée de l’égalité des femmes et des hommes
■Sophie Cluzel, 56 ans : chargée des personnes handicapées
■Mounir Mahjoubi, 33 ans : chargé du numérique

La FFB émet 112 propositions aux candidats aux législatives

Les élections législatives auront lieu les 11 et 18 juin prochains. Notre réseau est un véritable atout dans cette campagne dont la dimension territoriale est essentielle. Vous trouverez dans le document émis par la FFB intitulé « Législatives 2017 : 112 propositions pour reconstruire la France », le recueil des propositions issues d’un travail collectif mené par le réseau FFB en 2016.

Parmi ces 112 propositions, 15 priorités à retrouver pages 10 et 11 du document :
-Supprimer le compte pénibilité.
-Poursuivre le travail de simplification normative et réglementaire.
-Lutter contre le dumping social et le travail illégal.
-Assouplir les règles d’embauche et de licenciement.
-Soutenir la  primo-accession à la propriété.
-Soutenir l’investissement locatif privé.
-Améliorer l’efficacité des aides fiscales et financières pour les travaux de rénovation énergétique.
-Encourager l’amélioration-entretien des logements au-delà de l’efficacité énergétique.
-Améliorer la trésorerie des entreprises.
-Réformer le RSI.
-Prendre en compte les efforts des entreprises en matière d’apprentissage dans les clauses d’insertion.
-Rendre automatiques les bonus de constructibilité.
-Réformer la fiscalité des terrains à bâtir.
-Interdire les ordres de service à zéro euro.
-Encadrer l’activité des plateformes numériques.

Notre fédération ira à la rencontre des candidats pour leur transmettre ces propositions sur lesquelles vous  pouvez communiquer à l’occasion de vos contacts en privilégiant  les sujets qui vous  semblent  les plus  pertinents.

Infrastructures : Emmanuel Macron s’engage avec la FNTP

Pour renforcer la compétitivité de la France, réussir la transition écologique et restaurer le cohésion sociale et territoriale au service de tous les citoyens, Bruno Cavagné a proposé une charte d’engagement à Emmanuel Macron lors du Forum « Réinvestissons la France » de fin février 2017. Pour  Bruno Cavagné, « les  infrastructures  doivent être un atout essentiel pour l’avenir du pays. Pour y parvenir, il est indispensable de très rapidement mettre en place une nouvelle gouvernance à laquelle notre profession souhaite vivement s’associer ».

Lors de la signature de la charte, Emmanuel Macron déclarait : « il faut définir la stratégie quinquennale, c’est-à-dire une loi de programmation avec un vrai comité de pilotage et d’évaluation ». Sur les ressources des collectivités locales, il a proposé de stabiliser le niveau actuel des dotations aux collectivités avec un principe de «bonus/malus» pour celles qui réduiraient leurs dépenses de fonctionnement. Il s’est aussi engagé à accélérer les procédures et à rationaliser les voies de recours concernant les projets d’infrastructures et de réseaux. Des engagements qu’il se doit à présent de concrétiser.

C’est dans cet esprit que BTP Rhône et Métropole interpellera dans les prochains jours les candidats à la députation pour recueillir leur position sur ces différents engagements . Retrouvez les 12 propositions de la FNTP pour une politique d’infrastructures et d’attractivité des territoires à consulter en cliquant ici.

La FFB bloque une nouvelle complexité à la charge des entreprises

Dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017, le parlement a adopté une disposition qui confie définitivement aux Caisses de congés payés le versement anticipé des cotisations et contributions de Sécurité sociale applicables aux indemnités de congés, et non pas entreprises à partir de 2018 comme cela était initialement prévu. Une mesure technique de bon sens, obtenue grâce à l’action du réseau FFB auprès des parlementaires.

Suite au prélèvement opéré par l’Etat en 2015 sur les Caisses de congés payés contre lequel la FFB s’était élevée, le paiement des cotisations et contributions de Sécurité sociale dues sur les indemnités de congés s’effectue désormais Continuer la lecture de La FFB bloque une nouvelle complexité à la charge des entreprises

BTP Rhône et Métropole à la rencontre des maires du Rhône

30 septembre et 1er octobre 2016 – Parc des Expositions de Villefranche
Congrès des Maires du Rhône et de la Métropole de Lyon

Sur un large stand cette année, notre fédération a pu accueillir les différents maires et élus du Rhône et de la Métropole avec lesquels nous sommes en contact, notamment au sujet de la convention de bonnes pratiques ainsi que tous les élus sensibles à l’emploi, à l’environnement, à l’achat responsable… Une nouvelle formule attrayante le vendredi soir grâce à la remise des trophées des maires du Rhône organisée en collaboration avec Le progrès au parc des Expositions de Villefranche.

Retour en images sur le congrès