Archives de catégorie : Etude

Auvergne Rhône-Alpes 1ère région française en matière de contrats de performance énergétique

La conférence régionale sur les Contrats de Performance Energétique (CPE), organisée à la FFB, chaque année par l’ADEME et la Région Auvergne-Rhône-Alpes, avec Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement, a réuni plus de 120 personnes le 22 novembre dernier.

La rénovation énergétique du parc des bâtiments existants, nécessité incontournable pour relever le défi de la transition énergétique concerne, dans notre région, plus de 2 millions de logements et 91 millions de m² du secteur tertiaire à rénover d’ici 2050.

Il s’agit d’un enjeu social et économique majeur, autant pour la maîtrise d’ouvrage publique et privée, que pour les entreprises du bâtiment. Elles doivent être en mesure de juger du niveau de compétences nécessaires et du besoin de s’organiser en groupements pour pouvoir accéder à ce type de marchés.

L’Observatoire National des CPE, porté par l’ADEME, le CSTB et le CEREMA, montre qu’avec 30% des CPE localisés sur son territoire,  notre région se situe devant l’Ile  de France (19%) et l’Occitanie (9%)*.
Cette place de leader est due en grande partie à l’action menée conjointement par la Région et l’ADEME, depuis 7 ans, par le biais notamment d’une animation régionale, d’un centre de ressources régional porté par AURA -EE, d’un programme de formation des
acteurs (plus de 150 personnes formées : maîtres  d’ouvrage, entreprises, ingénierie), et d’une structure unique en
France : la Société Publique Locale OSER , qui accompagne les collectivités dans des projets de rénovation énergétique d’envergure sur leur patrimoine.
Les 41 CPE publics et 14 CPE logements suivis en Auvergne-Rhône-
Alpes représentent plus de 170 M€ d’investissement, pour une économie moyenne de 20 à 50 % des consommations.
Ils montrent une très grande variété de maîtres d’ouvrages (publics ou privés), de type d’actions (de la chaufferie à la rénovation globale), de taille (d’un à plusieurs dizaines de bâtiments) et d’entreprises impliquées (nationales ou régionales, exploitation ou travaux).
*Chiffres issus du recensement réalisé en 2017 par l’Observatoire national des CPE (OCPE), opéré par le Cerema.
Pour en savoir plus, retrouvez le communiqué de presse sur le sujet.

Enquete BTP Banque : Un bilan 2016 en demi-teinte pour les entreprises du BTP

Si l’on constate une embellie pour l’activité du secteur, force est de constater que la situation des entreprises reste fragile. Les résultats de l’enquête de la BTP BANQUE qui viennent d’être diffusés confirment cette fragilité.

La baisse de la valeur ajoutée se confirme sur tout le secteur en 2016 : -3,6 pour le Gros Oeuvre, – 2 pour le Second Oeuvre, – 0,7 pour les Travaux Publics. Le risque : si l’entreprise n’arrive plus à couvrir ses frais de fonctionnement, elle ne pourra générer de bénéfice et par conséquent ne pourra pas renforcer sa structure financière.

Globalement, la rentabilité des entreprises a souffert ces dernières années avec un léger rebond pour les Travaux Publics et le Second Oeuvre et plus faiblement pour le Gros Oeuvre.

De 2009 à 2016, la BTP BANQUE a constaté une baisse régulière des trésoreries nettes des entreprises toujours en baisse pour le Gros Oeuvre, au niveau de 2008 pour le Second Oeuvre et en légère amélioration pour les Travaux Publics.

Retrouvez ici les conclusions de l’enquête.