Archives de catégorie : Conseil de Prud’hommes

PIERRE VION ELU VICE PRESIDENT DU CONSEIL DE PRUD’HOMMES DE LYON

La rentrée solennelle du Conseil de Prud’hommes de Lyon s’est faite dans le cadre particulier des réformes Macron.

Alternance oblige, Pierre Vion a cédé sa place de président et vient d’être élu vice-président (en tant que président du collège employeur) du CPH de Lyon. Selon lui, une réduction significative des délais de traitement est envisageable à la fin du 1er trimestre 2019, grâce notamment à la mise en place d’audiences de mise en état.

Parmi les modifications substantielles à venir, celle qui va entraîner des changements significatifs est la parité absolue hommes-femmes, soit un renouvellement de 60 % environ pour le collège employeurs (141 CPH) et près de 50 % pour le collège salariés (141 CPH). Et désormais les conseillers ne sont plus élus, mais nommés et pour la première fois il y a eu plus de candidats que de places à pourvoir. Selon le comité de sélection, « le mandat de conseiller  est pourtant un mandat ingrat, chronophage, souvent critiqué et dont les à priori sont fréquents ». Sur l’actualité lyonnaise, le comité note une baisse des saisines de plus de 20 %, initiée par la conjoncture économique, mais aussi par l’augmentation des ruptures conventionnelles (près de 400 000 dans l’hexagone), sans oublier la médiation et autres procédures participatives. Autant de paramètres qui devraient faire fondre le nombre d’affaires en stock (3 000 environ à Lyon), ainsi que les délais de traitement.

Alternance au Conseil de Prud’hommes de Lyon : Pierre Vion devient vice-Président

L’alternance étant la règle au CPH, Pierre Vion, représentant du collège « employeurs » et président sortant devient Vice-Président, la Présidence revenant à Bernard Augier, salarié.
La réforme engagée par la Loi Macron vise à favoriser la résolution amiable des litiges et à réduire la durée des procédures devant la juridiction. Pierre Vion, passionné par son mandat, se mobilise pour susciter des vocations auprès des adhérentes et adhérentes en vue de la prochaine échéance du renouvellement du Conseil au 1er janvier 2018, la loi nouvelle imposant une stricte parité hommes-femmes. Parmi les conseillers, il sensibilise le Groupe Femmes Dirigeantes sur l’intérêt de ce mandat. N’hésitez pas à contacter nos services si vous êtes intéressé(e). Selon la réforme, le mandat passera de 5 à 4 ans et les conseillers seront nommés par les organisations patronales et syndicales représentatives.