Enquete BTP Banque : Un bilan 2016 en demi-teinte pour les entreprises du BTP

Si l’on constate une embellie pour l’activité du secteur, force est de constater que la situation des entreprises reste fragile. Les résultats de l’enquête de la BTP BANQUE qui viennent d’être diffusés confirment cette fragilité.

La baisse de la valeur ajoutée se confirme sur tout le secteur en 2016 : -3,6 pour le Gros Oeuvre, – 2 pour le Second Oeuvre, – 0,7 pour les Travaux Publics. Le risque : si l’entreprise n’arrive plus à couvrir ses frais de fonctionnement, elle ne pourra générer de bénéfice et par conséquent ne pourra pas renforcer sa structure financière.

Globalement, la rentabilité des entreprises a souffert ces dernières années avec un léger rebond pour les Travaux Publics et le Second Oeuvre et plus faiblement pour le Gros Oeuvre.

De 2009 à 2016, la BTP BANQUE a constaté une baisse régulière des trésoreries nettes des entreprises toujours en baisse pour le Gros Oeuvre, au niveau de 2008 pour le Second Oeuvre et en légère amélioration pour les Travaux Publics.

Retrouvez ici les conclusions de l’enquête.

 

 

CITE : vote confirmé en faveur du maintien du dispositif jusqu’au 31 décembre 2017

L’amendement visant à maintenir le CITE jusqu’au 31 décembre 2017 pour les fenêtres, portes, volets et chaudières à fioul a été adopté par les députés. La discussion sur les contours du dispositif en 2018 reste ouverte: la FFB plaide pour la stabilité et le respect des engagements pris par le Président de la République, lors des « 24 Heures du Bâtiment ».

Lors de la séance publique du 21 octobre, les députés ont majoritairement adopté l’amendement gouvernemental visant à maintenir le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) pour les fenêtres, volets, portes et chaudières à fioul jusqu’au 31 décembre 2017. Ces équipements devaient initialement être exclus du dispositif de façon rétroactive, dès le 27 septembre 2017. Continuer la lecture de CITE : vote confirmé en faveur du maintien du dispositif jusqu’au 31 décembre 2017

Rencontre avec ABC HLM : vers une coopération renforcée

Samuel Minot a récemment rencontré Christine Juilland, Présidente d’ABC HLM et Patrice Tillet, Vice-Président. L’association ABC HLM regroupant 27 bailleurs sociaux, se dit prête à travailler avec la fédération BTP Rhône et Métropole sur un projet de convention de bonnes pratiques «  cadre » en matière d’achat. Celle-ci aurait pour objectif de produire des ouvrages de qualité, de prévenir  les défaillances d’entreprises, d’anticiper les méthodes de production non conformes et de limiter la sinistralité.

Une solution gagnant-gagnant pour les entreprises et les bailleurs sociaux dans une démarche responsable qui permettrait de lutter contre le travail illégal.

Les bailleurs sociaux se sont montrés intéressés par la démarche partenariale proposée par CONSTRUIRE PRO en matière de contrôle de cartes d’identification professionnelle dans le cadre du renforcement de leurs responsabilités en la matière avec : CARTE PRO.

Enfin il est  envisagé de mieux échanger en amont avec les entreprises sur  les projets d’investissements des différents opérateurs qui représentent un volant d’activité significatif pour le BTP.

 

Concours « Un des meilleurs Apprentis » (MAF)

Le Bâtiment représente 20 % des lauréats

Cette année, les lauréats du concours « Un des Meilleurs Apprentis » (MAF) du Rhône  ont été accueillis à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Rhône pour recevoir leur diplôme et leur médaille.

Parmi les 73 lauréats , 11 en bronze, 34 en argent et 28 en or  ont été récompensés pour avoir obtenu des notes respectivement supérieures à 12, 15 et 17/20. 15 d’entre eux sont des apprentis du Bâtiment, soit près de 20 %, pour l’essentiel des charpentiers et des menuisiers.

*organisé par les Meilleurs Ouvriers de France (MOF) du département.

Lors de cette cérémonie, Alain Le Ny a remercié au nom de tous les MOF l’ensemble des partenaires pour leur engagement à leurs côtés. Il a notamment salué la fidélité de la Fédération BTP Rhône et Métropole. Il a aussi annoncé que le concours 2017-2018 démarrait le 20 octobre prochain.

(Légende photo)

Les lauréats du Bâtiment entourant Alain Le Ny (MOF) et Bertrand Gallois (BTP Rhône et Métropole)

CITE : le gouvernement donne raison à la FFB sur la rétroactivité

Tenant compte des multiples protestations de la FFB quant à la remise en cause du crédit d’impôt « transition énergétique » pour certains équipements, le gouvernement vient de déposer un amendement visant à maintenir le dispositif en l’état jusqu’à fin 2017. Une concertation est en cours pour 2018.

En vue de l’examen du projet de finances 2018 en séance publique, le gouvernement vient de déposer un amendement visant à maintenir le CITE en l’état jusqu’au 31 décembre 2017.
Pour mémoire : dans le texte initial, les fenêtres, portes et volets voyaient le taux du CITE passer de 30% à 15% dès le 27 septembre 2017 ; les chaudières à fioul étaient quant à elles exclues du dispositif dès cette même date.
L’amendement déposé par le gouvernement précise :
« Cette entrée en vigueur au 27 septembre 2017, vertueuse sur le plan budgétaire et environnemental, a soulevé des incompréhensions de la part des contribuables comme des professionnels. C’est pourquoi, lors de la quatrième édition des « 24 heures du bâtiment » organisée par la Fédération française du bâtiment (FFB), le président de la République, attentif aux craintes exprimées par les professionnels, a souhaité « qu’il n’y ait pas une rupture brutale » s’agissant d’un dispositif fiscal aussi important en matière de rénovation énergétique des logements. Par conséquent, le gouvernement souhaite reporter à l’année 2018 les modifications du champ et des modalités d’application du CITE, initialement prévues au 27 septembre 2017, afin de laisser ce dispositif s’appliquer jusqu’à la fin de l’année 2017 dans les conditions actuellement en vigueur. »

La FFB demeure  en étroite concertation avec les pouvoirs publics pour trouver une issue la plus favorable possible pour l’année 2018.
Le texte de cet amendement gouvernemental confirme – noir sur blanc – l’implication forte de la FFB dans les débats budgétaires et son rôle incontournable pour les pouvoirs publics.

MACRON RASSURE LES ENTREPRENEURS AUX 24 HEURES DU BATIMENT

Une délégation d’entrepreneurs du Rhône a participé aux 24 heures du Bâtiment le 6 octobre dernier (cf. photo ci-dessous).

Emmanuel Macron, accompagné de Jacques Mézard et de Julien Denormandie, y a fait des annonces  fortes et positives sur le devenir du Prêt à taux zéro (PTZ) en zones B2 et C et du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Du nouveau sur le CITE :
Le Président de la République a ré-ouvert la négociation sur le sujet sensible de l’éligibilité des fenêtres et des chaudières performantes au fioul. En tout état de cause, pour Jacques Chanut, Président de la FFB, « les annonces du Président de la République confirment que le message de la FFB sur la nécessaire participation du secteur à la lutte contre la fracture territoriale a été entendue.  C’est une très bonne nouvelle pour notre secteur et pour nos concitoyens, dont plus de la moitié réside dans des zones supposées « peu tendues ».

COACHING : stratégie, organisation, commercial… Découvrez notre nouvelle offre de services

Dans un contexte de fortes mutations, la Fédération BTP Rhône et Métropole souhaite vous proposer une offre de coaching organisée autour des principales thématiques suivantes : stratégie, organisation, commercial, réponse aux marchés publics et privés, gestion, finances, RH, management et bien être.

Pour cette offre de coaching, le service Formation est à l’écoute de vos demandes, et ce, en toute confidentialité.

En fonction de la ou des thématiques exprimées, nous vous orientons sur deux ou trois cabinets à rencontrer pour vous permettre de faire un choix. Chaque cabinet vous propose son devis selon les tarifs qui nous ont déjà été communiqués lors de l’appel à partenariat.

Pour tout accompagnement d’au moins dix heures, BTP Rhône et Métropole vous accompagne financièrement sur la base d’un forfait compris entre 1 000 € et 1 500 €.

Pour les salariés, dirigeants ou non, Constructys prend en charge depuis cette année les actions de coaching individuels ou d’équipes.

Constructys propose un forfait de 500€ par demi-journée et par entreprise avec un maximum de 5000 € par entreprise et par an pour toute entreprise de Bâtiment de moins de 300 salariés.

Pour les entreprises de moins de 11 salariés un forfait de 12 € par heure vous sera versé au titre de la prise en charge des rémunérations.

Il peut être pertinent de voir les possibilités d’un coaching d’équipe, vous et un salarié par exemple, pour pouvoir profiter de ces dispositions.

Les conseillers Constructys  et notre service Formation se tiennent à votre disposition pour établir vos demandes de financement.

Votre contact : Chloé LIGONNET – 04 72 44 15 25 – formation@btprhone.fr

Rencontre avec les parlementaires LREM : le dialogue est noué

La présentation des ordonnances gouvernementales a été l’occasion pour notre fédération et le MEDEF Lyon-Rhône d’une prise de contact avec les parlementaires « La République en Marche » du département.
Le 25 septembre dernier, à l’initiative de Laurent FIARD, une rencontre très positive entre 25 entrepreneurs de la Métropole et 4 députés « La République en Marche » (Bruno BONNEL, Anne BRUGNERA, Anissa KHEDHER et Hubert JULIEN-LAFERRIERE) a eu lieu.

Les échanges ont permis aux participants de témoigner et de réagir sans tabous, ni langue de bois. Cette franchise de ton unanimement appréciée, a conduit Bruno BONNEL, à livrer une lecture plus « politique » des ordonnances. Invitant ses interlocuteurs à se garder de tout triomphalisme, et insistant sur l’équilibre fragile des ordonnances, le chef de file des députés « La République en Marche » a estimé que « l’on ne réussirait pas juste par la loi ».

En conclusion de la rencontre, Laurent FIARD s’est félicité que les choses aillent dans le bon sens, sans perdre de vue l’objectif de la création d’emplois, lequel passe par la croissance et la compétitivité des entreprises.

Une prochaine rencontre avec les parlementaires portera sur les dispositions de la loi de finances pour 2018 et sur la délicate question des travailleurs détachés.

TUNNEL DE FOURVIERE

La réouverture du tunnel de Fourvière dans le sens nord-sud est effective pour les véhicules, mais uniquement pour ceux dont la hauteur et le tonnage sont respectivement inférieurs à 3,50 mètres et à 3,5 tonnes.
Une signalisation a été mise en place en amont du tunnel pour informer les conducteurs des véhicules de cette restriction de circulation.
Néanmoins, consécutivement aux difficultés de circulation rencontrées ce matin, des contrôles ont été effectués avec de nombreuses verbalisations.
Nous attirons votre attention sur ces conditions de circulation sous le Tunnel de Fourvière et sur le maintien des contrôles pendant les jours à venir.