2017, année charnière pour l’investissement métropolitain

BTP Rhône et Métropole a récemment participé à deux rencontres organisées par la Métropole de Lyon sur le sujet de l’achat métropolitain, en matière de Bâtiment et de Travaux Publics.

Il ressort de ces rencontres que 2017 devrait se traduire par une augmentation des autorisations de programmes et surtout par une hausse significative des consommations de crédits de paiement destinées aux travaux, que ce soit dans le bâtiment ou les travaux publics.

Elle sera l’année charnière du mandat, qui amorcera la montée en charge de l’activité des entreprises à compter du deuxième semestre 2017. Beaucoup de consultations sont attendues.

En revanche, le bilan pour 2016 a été décevant pour les entreprises, dans la mesure où les lancements d’opérations individualisées figurant à la programmation pluriannuelle d’investissements (PPI) ont été pratiquement inexistants contrairement aux annonces. D’autant plus que, dans le même temps, les marchés d’entretien ont été loin d’avoir été pleinement exploités.

Si le choix d’une politique volontaire en  matière d’investissements a été clairement posé en début de mandat, elle a tardé à trouver sa traduction dans les faits et se traduira par une concentration de la réalisation des projets sur 2018-2019. L’adoption tardive de la PPI, la multiplicité des projets sur tout le territoire de la Métropole et la complexité du processus de validation politique sont à l’origine de cette situation.

La politique d’attribution de la Métropole a également été abordée avec le sentiment, du côté des entreprises, d’un renforcement de la négociation lors des consultations, lié à la mise en place d’un service achat. Pour autant, la pondération du critère du prix est de 45  % dans les travaux publics et de 47 % dans le bâtiment. Il faut néanmoins rappeler qu’une partie du financement de la PPI repose sur des économies de fonctionnement, qui reposent pour partie sur une remise en cause des pratiques d’achat de la collectivité.

Vers 100% des marchés dématérialisés pour la Ville de Lyon

Pour inciter les entreprises du Bâtiment et des Travaux Publics à répondre à ses consultations par voie dématérialisée, la Ville de Lyon est récemment venue présenter son « mode d’emploi » lors d’une réunion générale organisée par BTP Rhône et Métropole.
Car la dématérialisation présente de nombreux intérêts : plus économique, plus rapide et plus sûre, mais à condition de s’y préparer.

Si sans attendre la Ville de Lyon souhaite rendre obligatoire la dématérialisation des réponses à ses consultations, le nouveau Code des Marchés Publics n’impose plus la signature de la candidature et de l’offre. Cette évolution vous permet ainsi de vous familiariser sans risque, d’autant plus que la Ville de Lyon met à votre disposition sur son site web  une démonstration de consultation dématérialisée.

Inscrivez-vous et entraînez-vous  : toutes les infos ici.

En l’état actuel en cas d’attribution, le marché sera re-matérialisé et envoyé à l’attributaire qui aura le choix entre l’utilisation d’un certificat de signature électronique ou la signature manuscrite.

Les maîtres d’ouvrage bougent. Facture électronique, dématérialisation des marchés, réflexion sur la maquette numérique… Il s’agit des premières étapes de la transition numérique sans laquelle il sera impossible de travailler demain. Préparez-vous, nos services sont là pour vous y aider.

Première soirée du Bâtiment et de l’Immobilier : +de 750 participants

La première soirée des Trophées du Bâtiment et de l’Immobilier  a eu lieu ce lundi 13 février à la Cité Internationale.

Plus de 750 personnes ont participé à cette première édition qui réunissait les différents partenaires de l’acte de construire. BTP Rhône et Métropole, en tant que partenaire, remettait le trophée Coup de Coeur du Jury. Samuel Minot a donc appelé sur scène Pierre Nallet / Anahome pour lui remettre son trophée pour VUDICI, une opération de rénovation de logements axée sur l’art de vivre et la performance énergétique.

Retrouvez ici les photos et vidéos de l’événement.

Soirée du Bâtiment et de l’Immobilier : Félicitations à Ludovic Scarpari – Trophée de l’environnement

BTP Rhône et Métropole félicite Ludovic Scarpari, Président d’Arcole Développement, pour le Trophée de l’environnement reçu dans le cadre de la première soirée du Bâtiment et de l’Immobilier.

C’est l’opération Le Botticelli réalisée à Sathonay-Camp par Arcole Développe
ment qui a reçu le trophée de l’environnement des mains de Michel Le Faou*, pour son pari osé de transformer, en centre bourg, une parcelle utilisée par le passé comme décharge non contrôlée.

Constitué sur environ 12 mètres de profondeur de matériaux de provenances diverses non identifiées, le terrain disposait d’un emplacement central à proximité d’un habitat dense, enjeu majeur pour les élus qui ont décidé d’aller plus loin qu’une simple dépollution et d’entreprendre l’édification d’un immeuble de 48 logements dont le rez-de-chaussée constitue aujourd’hui le pôle petite enfance communal (crèche, halte-garderie et restaurant scolaire ).
Au regard de l’expérimentation PEBN préfigurant la RE 2018, cet ensemble immobilier  passe le seuil Energie 3 du Socle Energie- Carbone et le seuil Carbone 1 pour l’Eges total bâtiment.

*Michel Le Faou est le Vice-Président Urbanisme, habitat, cadre de vie de la Métropole de Lyon

AGIR ENSEMBLE POUR L’INTERET COLLECTIF

Chers collègues entrepreneurs,

Je suis très honoré de la confiance que m’a fait notre conseil d’administration en m’élisant à la présidence de notre fédération.
J’ai pleinement conscience de la responsabilité que je prends.
Après deux ans passés au sein du bureau et à la tête de la commission Métiers, j’ai pu mesurer le poids et l’influence de notre organisation.
Je suis convaincu de l’action syndicale collective et suis un fervent défenseur de l’entrepreunariat. Je tiens à représenter tous les entrepreneurs, quel que soit leur métier et quelle que soit la taille de leurs entreprises : artisanales, petites moyennes intermédiaires ou plus grandes, bâtiment et travaux publics.

Notre force, c’est notre unité pour porter les valeurs de notre maison. Je vous assure de tout mon engagement à renforcer notre représentativité et notre influence.

Je rends hommage à Gilles Courteix pour son action, sa liberté d’entrepreneur et sa capacité à rassembler.
Je poursuivrai les actions engagées pour renforcer l’accompagnement de nos entreprises, enrichir notre offre de services et vous permettre d’adapter vos structures aux évolutions de notre environnement en perpétuel mouvement.

La fédération est votre maison : restons proches et attentifs les uns aux autres par le biais des chambres syndicales, territoriales et les sections qui sont autant de relais d’actions, et avec nos mandataires qui s’engagent au quotidien pour l’intérêt général.

J’ai à mes côtés un bureau qui m’accompagnera dans ma mission avec François Guillon, premier vice-président pour la section Travaux Publics, Norbert Fontanel (FONTANEL) 2ème vice-président, Marc Poisson (ROLANDO & POISSON) 3ème vice-président, Frédéric de Saint-Jean (EVEREST ECHAFAUDAGES) 4ème vice-président, Céline Peleszezak (SOTERLY & BEYLAT TP) trésorière et Stéphane Tézier (SABATIER & MARTIN) secrétaire.

Nous aurons à cœur de faire grandir ensemble notre fédération et nos entreprises.

Samuel Minot
Président de BTP Rhône et Métropole

Je quitte la présidence avec sérénité

Mes cher collègues,

Je quitte avec sérénité, sans regret ni amertume, la présidence de notre fédération.
J’ai vécu à vos côtés une expérience riche de rencontres et d’amitiés fortes.
Je remercie mon bureau pour sa collaboration active, les présidents de chambres territoriales et professionnelles, de sections, tous nos administrateurs, c’est vous qui faites notre fédération.
Je remercie aussi tous nos mandataires qui défendent chaque jour les intérêts de notre profession et de nos entreprises.
J’ai eu l’occasion, lors de notre traditionnelle cérémonie des vœux jeudi dernier, de remercier toutes les organisations, institutions, élus et structures partenaires avec lesquels nous travaillons au quotidien pour améliorer l’environnement de nos entreprises et la lisibilité de nos métiers.
Je me suis engagé dans l’organisation professionnelle motivé par la volonté d’y apporter plus de transversalité, d’échange et de renforcer l’accompagnement de nos entreprises dans leur développement pour qu’elles puissent s’adapter aux nouveaux marchés et aux évolutions de leur environnement.
C’est l’objet du plan d’actions que nous avons initié avec le bureau pour anticiper et répondre aux attentes de nos entreprises.

Je suis fier d’avoir été votre président et je vous remercie tous pour votre confiance, indispensable dans l’exercice de ce mandat.
Notre conseil a élu président Samuel Minot qui, je le sais, poursuivra les actions engagées et agira, toujours dans l’intérêt général, tout en garantissant l’unité si précieuse qui fait la force de notre organisation.

Gilles Courteix